Grève évitée, opposition dépitée...

Publié le par l'asnierois

Manuel Aeschlimann comptait beaucoup sur la "grande grève" annoncée du personnel communal du 28 janvier pour faire oublier que le lendemain, le 29, il comparaissait devant le tribunal de Nanterre pour délit de favoritisme. Il misait sur ce mouvement de grève  (dont l'UMP faisait grande publicité sur ses blogs: pour une fois l'UMP semble aimer la grève!) pour faire diversion, mais manque de chance, la grève a été annulée par les syndicats qui se sont apparemment mis d'accord avec la mairie dans le dossier de la réorganisation des services et du temps de travail.

Il est à noter que, dans cette affaire,  le couple Aeschlimann milite farouchement pour les 35 heures (on croyait que l'UMP y était plutôt réticente, mais à Asnières rien n'est comme ailleurs, n'est-ce pas?) et encourage le personnel municipal à faire grève (au détriment des usagers asniérois!) afin de défendre des jours de RTT qui, selon nos sources et nos calculs, seraient supérieurs à ce qui se pratique dans les autres villes... et de surcroit parfaitement illégaux!
Le slogan de l'UMP à Asniéres parait se résumer à cela : "travailler moins et faire grève, du moment que ça emm.. la nouvelle municipalité!"

Commenter cet article