Des agents de mairie décollent les affiches de l'UMP, rumeur ou réalité?

Publié le par l'asnierois

Sur le blog de l'épouse de l'ancien maire, une vidéo est censée apporter la preuve
d'une exaction commise par les employés de mairie: ces derniers se livreraient à l'arrachage des affiches de l'UMP, qui proclament que le maire et les adjoints sont "des menteurs" (affiches jaunes fluo avec le mot "menteurs" écrits en gros, placardées depuis plusieurs jours dans toute la ville).

LA VIDEO:

L'ump montre sur son blog un camion de la Ville (en tous cas présenté comme tel)  stationné devant un panneau. L'image bouge beaucoup. On apêrçoit le chauffeur remonter dans le camion et démarrer. Madame Aeschlimann précise dans le texte accompagnant la vidéo : "un Asniérois nous a signalé, vidéo à l'appui, qu'il mettait en fuite des employés municipaux qui s'apprêtaient à nettoyer le panneau".

Quant aux responsables municipaux, ils démentent formellement cette allégation.

QUI CROIRE? Nous avons mené l'enquête...

En étudiant la vidéo de plus près (qui ne montre absolument rien, seulement un camion stationné non loin de panneaux d'affichage, puis le chauffeur qui remonte dans sa cabine sans s'approcher des panneaux, puis redémarre), on se rend compte que cette vidéo filmée par un passant (selon Madame Aeschlimann) est suspecte. Par exemple, on entend le vidéaste dire à une personne qui l'accompagne "on va aller chercher les tracts"! (une seconde phrase , peu audible, mentionne encore des "tracts") De toute évidence, cette vidéo n'a pas été filmée par un asniérois qui passait par là, mais par des militants UMP. Madame Aeschlimann, de toute évidence, a menti sur la provenance de la video.
 
Par ailleurs, la video ne montre absolument pas que les militants UMP "mettent en fuite" les agents de mairie. La aussi, il s'agirait apparemment d'une pure invention de Madame Aeschlimann.

Ensuite, une enquête auprès de riverains et des services de la Ville, nous apprend que l'UMP aurait aussi collé ses affiches sur quelques abribus et surfaces non autorisées, salissant de ce fait le mobilier urbain. Cette pratique est illégale, bien entendu. La mairie a donc procédé visiblement au nettoyage de ces surfaces, sans toucher aux panneaux d'affichage libre.
Selon nous, la Ville serait même en droit de demander à l'UMP d'Asnières de payer les frais de nettoyage du mobilier.

Voilà comment une rapide enquête permet de tordre le cou à cette nouvelle rumeur et de laver le personnel municipal...de tout soupçon!



La video truquée mise en ligne par l'UMP. De toute évidence, Madame Aeschlimann a menti sur sa provenance...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

spidy92 08/02/2009 22:47

Quand je pense que c'est l'UMP qui traite le PS et le modem de "menteurs"! c'est vraiment le monde à l'envers, en tous cas BRAVO à vous de rétablir la vérité et de les mettre minables, les Aeschlimann et compagnie. ils nous prennent vraiment pour des c....