La vérité sur les voitures brûlées

Publié le par l'asnierois

L'UMP fait actuellement campagne sur ce qu'elle appelle "l'explosion de la délinquance" à Asnières, reprenant les méthodes de l'extrême-droite. Peu lui importe que les chiffres de la délinquance, fournis par la police, indiquent le contraire: elle essaie de faire croire aux gens que les faits divers se multiplient.
Ces derniers jours, Le Parisien a en effet publié plusieurs articles sur des jeunes voyous arrétés par les forces de l'ordre, des incivilités, agressions ou vols... une aubaine pour les époux Aeschlimann et leurs amis.

L'UMP a tout particulièrement mis en avant une affaire de voitures brûlées dans les quartiers nord. Or, selon une source du quartier, il s'agirait d'une voiture brûlée pour un motif bien particulier; escroquerie à l'assurance. La première voiture, en brulant, a ensuite endommagé deux autres véhicules qui stationnaient non loin de là.
Il ne s'agirait pas, selon cette source, d'une "guerre des bandes rivales" mais plutot -comme souvent- d'une arnaque à l'assurance. Cela met à mal la thèse de l'UMP...

Il est à craindre néanmoins que la propagande de l'UMP puisse inciter les jeunes à s'affronter dans certains secteurs, d'autant qu'il semblerait que certains anciens "animateurs de quartiers", proches de l'ex-maire et aujourd'hui remplacés par la nouvelle équipe municipale, tentent de raviver les tensions entre jeunes. Une stratégie qui sera peut etre payante éléctoralement payante pour l'UMP mais qui risque de nuire à l'image de la ville et aux intérets d'Asnières en général. Certains anciens élus de l'équipe Aeschlimann ont en tous cas pris leurs distances avec cette stratégie, affirmant en privé qu'il valait mieux se réjouir des bons chiffres de la délinquance communiqués par la Police nationale...

Commenter cet article