Le député fantome

Publié le par l'asnierois

Nombreux sont ceux qui, même à l'UMP, s'interrogent; ou est passé le député Aeschlimann?
Les mauvaises langues insinuent qu'il s'apprêterait, ou aurait déjà quitté Asnières (rumeur apparemment infondée....à vérifier)

En tous les cas, le député est du genre invisible et ne fréquente quasiment plus les manifestations municipales ou associatives, au grand dam de ses partisans qui s'estiment "délaissés."

Il est vrai que l'actualité n'est pas des plus roses pour lui: dans l'affaire du festival folklorique, le jugement sera rendu demain. On voit mal comment il échapperait à une condamnation, prison avec sursis et amende (le procureur ayant été particulièrement sévère) La plus douloureuse serait l'inégibilité.
Surtout, Rama Yade lorgne de plus en plus vers la circonscription d'Asnières.
Au plus haut dans les sondages, la jeune ministre donne des sueurs froides à M.Aeschlimann.
Laissons la parole à l'un de ses colistiers aux dernières municipales:
"Manuel a peur pour son siège, car même s'il échappe à l'inégibilité (NDLR: on le saura demain...) il reste trés menacé. En interne Cyrille (NDLR: Dechenoix) demeure un advesraire trés sérieux, il compte de plus en plus de soutiens, car il apparait comme plus compétent et rassembleur...
 D'autres espèrent le parachutage de Rama Yade. Surtout, rien ne se passe comme prévu pour Manuel; il tablait sur une faillite rapide de ses adversaires du Grand Rassemblement pour Asnières, mais il s'aperçoit que c'est le contraire et que la population adhère, pour le moment, à l'action de la nouvelle équipe municipale. D'où une certaine escalade dans ses discours: aujourd'hui, Marie-Dominique (NDLR; Mme Aeschlimann, présidente du groupe UMP au conseil municipal) tient le même langage que le Front national sur la sécurité, par exemple. Manuel nous répétait tout le temps : "les gens ont la mémoire courte" hélas pour lui, une bonne partie de nos électeurs ne lui pardonnent toujours pas d'avoir vidé les caisses de la ville..."


Plutôt éloquent...

Et même au sein de son couple, ce malheureux député semble connaitre la discorde (politique): Alors que Madame reprochait publiquement au maire d'Asnières Sébastien Piétrasanta d'avoir osé faire un discours lors de l'ouverture de la Journée de la Femme (comme si un homme ne pouvait pas agir ou parler en faveur de l'égalité des sexes....un argument que bon nombre ont jugé stupide!) , Monsieur se plaignait de son côté de n'avoir pas eu l'autorisation de prendre la parole, lors de cette même soirée! (il aurait d'ailleurs eu du mal à discourir... puisqu'il était absent ce soir là!)
Sur le fond, il faudrait savoir; si le maire était disqualifié, en tant qu'Homme, pourquoi le député aurait -il été habilité à discourir, lui qui, aux dernières nouvelles, n'a pas changé de sexe!

Comme le commentait un élu centriste: "le couple Aeschlimann n'en est plus à une incohérence près..."

Commenter cet article