"Aeschlimann épargné?" ça se discute....

Publié le par l'asnierois

Par soucis d'objectivité, nous reproduisons ce mail, reçu d'un Asniérois (proche de la majorité municipale, il faut le préciser) qui critique notre dernier article, avec des arguments qui ne sont pas dénués d'intérêt il faut le reconnaitre. Ce mail est suivi d'une mise au point.

"j'apprécie le ton ironique de votre blog, et vous félicite pour vos petites enquêtes qui permettent souvent de déméler le "vrai du faux" dans les salmigondis de la politique asniéroise.
Je voudrais revenir sur votre dernier article car j'ai trouvé votre titre, et les sous-entendus qu'il véhicule, fort peu convaincants en vérité.
Vous constatez, et c'est vrai, que le dernier conseil municipal a été plutot calme en comparaison des précédents. Pietrasanta avait pourtant déclaré dans la presse qu'il s'attendait à des coups fourrés de la part d'Aeschlimann, qui finalement s'est plutot "bien tenu" lors de cette séance publique. Il est vrai que la majorité municipale s'en est tenue à l'ordre du jour et n'a pas polémiqué sur la condamnation du député.
Vous semblez interpreter cela comme un signe de faiblesse de la majorité.et peut etre meme rejoindre les analyses farfelues d'un autre site "citoyen" asniérois (dont je tairais le nom car il mérite, de moins en moins, qu'on lui fasse de la publicité) qui prétend que Pietrasanta et Fischer sont les complices d'Aeschlimann, pour d'obscures motivations que personne n'a jamais compris...(cela défie le bon sens!)
Je pense que la réalité est toute autre. Il n'y a, objectivement, aucun arrangement entre le trio Pietrasanta/Fischer/Leblond et Aeschlimann.
Les preuves sont légion, il suffit seulement de rappeler que;
-les attaques d'Aeschlimann contre la mairie n'ont jamais été aussi dures
-en se portant partie civile et en demandant des dommages et intérets, la mairie va contraindre Aeschlimann a débourser une somme énorme: amende de 20 000 euros, 123 000 euros de dommages.....sans parler des frais d'avocats qui restent à la charge du député.

S'il y avait arrangement entre la majorité municipale et Aeschlimann, je peux vous dire que la première des choses que ce dernier aurait exigé à la mairie, c'était qu'elle prenne en charge ses importants frais d'avocats, or d'après certaines sources la mairie aurait refusé catégoriquement toute "protection fonctionnelle"...  preuve supplémentaire que la guerre est totale.

En réalité, si Pietrasanta/Fisher/leblond n'ont pas abordé le sujet de la condamnation en séance, c'est parce qu'ils ont considéré, avec raison, que le "buzz" relayé par les médias était bien plus efficace contre Aeschlimann qu'une exploitation "politicienne" de l'affaire, qui aurait placé le député en position de martyr.
Je peux vous dire que le député espérait bien profiter du conseil municipal pour se défendre, mais de manière fort adroite, la majorité municipale ne lui en a pas laissé le loisir et n'a pas dévié de l'ordre du jour. Bien joué!
Tout le reste n'est que politique fiction de personnes non dénuées d'arrières pensées..."



Nous tenons à apporter la précision suivante: de notre avis, il aurait été au contraire judicieux de revenir sur la condamnation extrémement lourde du député, afin de faire oeuvre pédagogique en direction des Asniérois. Les élus de la majorité auraient pu en profiter pour détailler les attendus du jugement (que les citoyens ne connaissent pas) très sévères pour le condamné, et qui réduit à néant ses arguments de défense : "je suis victime d'un flou juridique", "je suis victime d'un jugement politique" etc... Le grand rassemblement a choisi de ne pas aborder le sujet. A tort ou a raison?
Le débat demeure et nous concevons qu'on puisse percevoir les choses différemment.Il est vrai que Le Grand Rassemblement avait promis de rétablir une vie démocratique apaisée (ce n'est pas encore tout a fait le cas!) et de ce point de vue, on peut comprendre qu'il souhaite "élever le débat"....
En tous les cas, nous ne pensons pas qu'il ait jamais existé un "accord" formel entre "Le grand rassemblement pour Asnières" et M. et Mme Aeschlimann. Là dessus nous sommes d'accord avec vous, cette vision des choses est stupide et relève de la fiction. Un peu comme les gens qui prétendent que le 11 septembre n'a jamais existé, ceux qui insinuent que les élus du Grand Rassemblement ménageraient le couple Aeschlimann, et vice versa, sont totalement coupés des réalités; qu'ils lisent les tribunes de l'UMP, les blogs, les affiches, qu'ils écoutent les injures proférées par le député et son éouse, tout démontre que - comme vous le dites si bien- la guerre est totale entre la mairie et le couple Aeschlimann.

Commenter cet article