Aeschlimann polémique aux obsèques de J.Amoureux.

Publié le par l'asnierois

Pietrasanta aurait tenté d'empêcher le député de prendre
la parole lors des obsèques.
INFO ou INTOX?

Le fondateur des petits chanteurs d'Asnières, le très apprécié Jean AMOUREUX, est décédé il y a quelques jours. Aujourd'hui se tenaient les obsèques, ainsi qu'une cérémonie en son hommage organisée par la Municipalité et la famille à l'Hôtel de Ville. Des instants émouvants qui ont rassemblé des centaines d'Asniérois, amis, proches, petits chanteurs....et élus. Le seul couac de la journée est venu d'ailleurs de ces derniers. En effet, à peine rentré chez lui Manuel Aeschlimann a lancé la polémique sur son blog: il aurait, selon ses dires, failli être empêché de discourir par le maire.
Extrait du blog de l'ancien maire:
le Maire et son Directeur de Cabinet (ancien délégué général de SOS Racisme , proche de Julien Dray) qui ont fait leur force d’inertie habituelle pour que je ne puisse pas prendre la parole lors des discours d’hommage. Il aura finalement fallu l’intervention de la famille de Jean Amoureux pour que S Pietrasanta cède finalement de mauvaise grâce et avec beaucoup d’agressivité mal placée. "

S'il était avéré, un tel comportement de la part de Monsieur Pietrasanta (dont M.Aeschlimann ne manque jamais une occasion de signaler qu' il "est proche de Julien Dray", comme si cela constituait un quelconque argument.... bref, passons sur ce détail plutôt risible) serait en effet bien misérable. Or, après une rapide enquête auprès de témoins de la scène, rien de ce que prétend M.Aeschlimann ne semble exact!

Comme nous n'étions pas présent cet après midi à l'Hôtel de Ville, nous avons successivement interrogé un petit chanteur, un agent municipal et un proche de Jean Amoureux. Tous sont unanimes: les faits dénoncés par le député sont une invention. Un de nos interlocuteurs a été témoin d'une scène édifiante, juste après les discours de MM. Pietrasanta et Aeschlimann. Alors qu'il se plaignait ostensiblement à des proches du défunt d'avoir été menacé de censure par le maire d'Asnières, M.Aeschlimann a soudain été rejoint par M.Pietrasanta qui lui a demandé, publiquement, de s'expliquer sur ces accusations déplacées. Hésitations et bafouillages du député... qui finit par dénoncer un fonctionnaire municipal qui l'aurait "prévenu qu'il n'aurait pas la parole à la cérémonie, sur décision du maire". Fonctionnaire qui, aussitot, est interrogé par un collaborateur du maire. Le fonctionnaire, très choqué, dément alors avoir eu ce dialogue avec le député qui, soudain, n'est plus vraiment sûr de sa version et préfère battre en retraite avec sa femme, s'éclipsant rapidement de la cérémonie.
Cette version nous a été confirmée par un petit chanteur et par des proches de la famille qui affirment que le maire d'Asnières a spontanément proposé au député de s'exprimer. Bref, une polémique jugée parfaitement inutile et choquante.
 
En soirée, un élu de la majorité nous confiait son "dégout" devant l'attitude du député, qui "ne respecte pas même un jour de deuil et profite de chaque occasion pour faire de la polémique".

Commenter cet article

Julien 09/09/2009 09:14

Si votre version des faits est confirmée, l'attitude de notre député est inqualifiable.Il serait bon d'éclaircir totalement cette affaire, car (je ne sais pas pourquoi) j'ai plutôt tendance à vous croire.Julien