L'article de l'EXPRESS bidonné: info ou intox?

Publié le par l'asnierois


Récemment, le magazine l'EXPRESS a consacré un dossier à Asnières. A priori, un travail plutôt objectif. Car si le dossier est désastreux pour l'UMP locale (présentée, à juste titre, comme profondément divisée et empêtrée dans des affaires judiciaires) il ne sert pas la soupe pour autant à la majorité du Grand Rassemblement et met le doigt là où ça fait mal: désaccord entre Pietrasanta, Leblond et Fischer au sujet du dossier de l'Intercommunalité, petits coups bas entre partenaires du Grand Rassemblement, cabinet du maire recruté en grande partie parmi les proches de Sos Racisme (rien de scandaleux en soi, certes, mais il paraît que cela exaspère les amis de J.Fischer). Bref, un travail d'enquête apparemment impartial et qui relate les coulisses de la gestion municipale (mettant en lumière au passage, l'incurie de la gestion Aeschlimann et la question du surendettement).

Or voilà que l'UMP fait courir la rumeur selon laquelle la direction du magazine l'Express aurait été "achetée" par la municipalité d'Asnières!! Un site de l'UMP d'Asnières demande ainsi à connaître "le montant négocié d'un tel dossier", accusant à mots couverts les journalistes du magazine de corruption. Accusation surprenante et grave. Nous avons donc voulu en savoir davantage...

A la mairie, un proche du maire semble stupéfait devant cette accusation: "Je tombe des nues, l'UMP fait vraiment courir cette rumeur?  C'est vrai que l'article donne une image peu glorieuse des clans Aeschlimann et Dechenoix, mais ils n'ont qu'à se regarder dans une glace... En tous cas, ce journaliste de l'Express est réputé pour son sérieux. Cette rumeur est absurde."
En effet, on voit mal un maire se risquer à aller trouver la direction d'un grand magazine (pas du tout classé à gauche, d'ailleurs) avec une valise de billets pour obtenir un article élogieux! Et, quelles que soient les critiques que l'on pourrait adresser à Pietrasanta, ce genre de méthodes ne lui ressemblerait guère.

Mais nous avons eu le fin mot de l'histoire en interrogeant deux cadres de l'UMP à l'occasion d'une manifestation municipale. Très gênés, ils finissent par lâcher qu'ils sont persuadés que le journaliste a bien fait son travail (!) mais avancent cette explication incroyable: "En interne, ce dossier de l'Express a fait l'effet d'une bombe. Il rappelle la liste des mis en examen chez nous (NDLR: parmi les membres de l'ancienne municipalité) certains militants n'étaient même pas au courant de toutes ces condamnations! Manuel était en rage. La seule façon de minimiser les dégâts, pour nous c'est de dire "regardez l'article c'est pipo"... mais on est bien d'accord, c'est une connerie. Personne peut croire que Pietrasanta a filé des biftons à l'Express c'est trop gros..."
Trop gros peut-être, mais l'argument se retrouve quand même propagé par des militants asniérois tendance Aeschlimann, qui sont pris, une fois de plus, en flagrant délit de propagande mensongère.
Une vieille habitude puisque déjà, M.Aeschlimann avait présenté le rapport de la Chambre Régionale des Comptes comme un "faux rapport"... Et aujourd'hui, voilà le "faux article " de l'Express! Sans honte. 

Commenter cet article