Les responsables de la campagne Pecresse: "l'UMP se déchire à Asnières"

Publié le par l'asnierois

Depuis que la guerre interne a repris de plus belle au sein de l'UMP asniéroise (suite à l'éviction de T. Le Gac qui a entraîné avec lui de nombreux militants actifs), c'est un peu la panique. Certains observaient que Marie Do Aeschlimann avait été obligée de "recruter" des militants à la va-vite et de faire appel à des militants des villes voisines. Elle avait démenti, bien sûr. Mais cette vidéo prouve le contraire: en effet, filmés devant la gare d'Asnières des militants vendent la mêche: "Oui, on est quatre personnes de Puteaux" venus en renfort à Asnières...et aussi des militants de Colombes, Clichy. La section d'Asnières n'est plus en mesure de faire campagne seule.
Dans cette même vidéo, la palme de l'honnêteté (certains diront de la maladresse) revient au responsable des "Jeunes Actifs" de l'UMP, un certain Jean-Michel Simonian, qui explique qu'à Asnières "
la situation est un peu confuse" car "l'UMP se déchire". 
C'est aussi le triste bilan tiré par la fédération départementale que le dossier asniérois désespère. 


 Image-143.png
L'épouse de l'ex-maire a du mal à trouver des militants pour l'accompagner, elle fait appel aux sections des villes voisines.


Image-141.png Image-142.png
Ambiance morose à la permanence Aeschlimann.

Image-138.png
Un responsable UMP dénonce une section asniéroise "qui se déchire"... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article