Le bilan nul du député UMP sortant

Publié le par l'asnierois

Farniente.jpg

Aeschlimann : indemnités pleines pour député à temps partiel

Malgré ses indemnités de député à temps plein, il touche des honoraires via un cabinet d’avocats. Lequel ? Celui  qu’il utilisait quand il était maire pour faire des procès contre ses opposants aux frais du contribuable asniérois (la Chambre Régionale des Comptes avait alors relevé des frais de justice 5 à 8 fois plus importants par habitant que dans les villes comparables)*

En 2011, son travail effectif à l’Assemblée Nationale a été noté 5,6/20 par Marianne 2

 

* Rapport 2007 de la Chambre Régionale des Comptes.
** http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/fiches_synthese/fiche_17.asp

Aeschlimann : un député très inactif...

8 indicateurs sur 12 placent l’élève Aeschlimann parmi les derniers de la législature 2007-2012

... sauf pour ses affaires à lui !
Voici, par exemple, l’une de ses rares questions écrites en qualité de député, publiée au Journal Officiel le 20 septembre 2011 :

« Sous certaines conditions, l'article L. 2123-34 accorde la protection fonctionnelle (*) aux élus ayant cessé leurs fonctions lorsqu'ils font l'objet de poursuites pénales. Par contre, L. 2123-35 n'évoque pas le cas des anciens élus. Pourtant, ceux-ci peuvent être l'objet de diffamations visant la période durant laquelle ils étaient élus. Ainsi, ces anciens élus doivent parfois défendre leur honneur devant les tribunaux. Même s'ils ne sont pas cités expressément par l'article L. 2123-35, sont-ils tout de même couverts par la protection fonctionnelle ? Par ailleurs, l'article L. 2123-35 évoque les cas de « violences, menaces ou outrages dont ils pourraient être victimes ». Cette liste est-elle limitative ? Parmi les délits de presse, il demande si seule la diffamation est couverte, et non par exemple l'injure ou le refus de publication d'un droit de réponse. »

Traduisez : suite à sa défaite aux élections municipales de 2008, il a perdu le privilège de faire financer par le contribuable asniérois ses procès contre ses opposants et les journalistes critiques. Il tente donc de récupérer ce privilège en utilisant sa position de député.

Commenter cet article