Le "filon africain" du député d'Asnières...

Publié le par l'asnierois

Image-25.png

 En devenant avocat, Manuel Aeschlimann avait une idée derrière la tête. Il s'est en effet choisi une spécialisation lucrative, défendre certains criminels de guerre des dictatures africaines. Un véritable "filon" très rentable. Ainsi l'ancien maire d'Asnières intervenait sur France 24, à l'occasion d'une émission spéciale sur l'affaire Jean-Pierre Bemba, en sa qualité de défenseur de cet homme politique congolais accusé de crimes de guerre, tortures, massacres, viols etc...devant la Cour pénale internationale de La Haye. Une activité professionnelle - respectable au demeurant et en tous points légale - qui ne manque pas de choquer toutefois certains anciens partisans de M.Aeschlimann. "Je préfère un avocat qui défend les victimes qu'un avocat qui défend les bourreaux" nous confiait cette commerçante, autrefois adhérente de l'UMP d'Asnières... Certes, mais les victimes africaines de crimes de guerre sont sûrement des clients bien moins solvables...

 

Image-24.png

L'ancien maire devenu avocat met son talent d'orateur au service d'un ex-chef d'état africain accusé de crimes de guerre...

Commenter cet article