Nouvelle intox de Mme Aeschlimann sur un fait divers

Publié le par l'asnierois

Cela devient une habitude: lorsque les faits ne plaisent pas à Mme Aeschlimann (présidente du groupe Ump au conseil municipal, enfin, ce qu'il en reste...) elle les déforme, les ré arrange à sa sauce. Sur son blog, elle annonce avec fierté un nouveau fait divers violent: un conducteur de bus se serait fait asperger d'essence à Asnières, et cela - bien évidemment! - serait la faute du maire socialiste de la ville, laxiste comme il se doit. Sauf que vérification faite, ce fait divers ne s'est pas déroulé à Asnières mais dans la ville voisine de Gennevilliers (dans la cité du Luth plus précisément). Pour tromper son lecteur, Mme Aeschlimann publie un extrait du "Parisien"...qui concerne en réalité une autre affaire survenue il y a plusieurs mois!

Bien sur, cette agression est grave et qu'elle se soit produite à Asnières, à Gennevilliers, à Levallois ou ailleurs ne change rien! Sauf qu'en imputer la responsabilité au maire d'Asnières est carrément une arnaque. Pourquoi ne pas imputer à M.Pietrasanta la totalité des faits divers des Hauts-de-Seine, pendant qu'on y est?

 

En vérité la population des Hauts d'Asnières -notamment aux Courtilles -est excédée par les rivalités entre bandes, bagarres ou règlements de compte entre voyous d'Asnières ou Gennevilliers (ou d'ailleurs) et ce depuis... 30 ans !...mais ils savent que la lutte contre la délinquance est avant tout la responsabilité de l'Etat et de la police, non des élus municipaux.

 

 

Plus loin dans son article, la politicienne UMP fait l'éloge du gouvernement et de son action en matière de sécurité (elle est bien la seule à considérer que l'augmentation de la délinquance partout en France est un succès du gouvernement!) et détaille les moyens supplémentaires mis à la disposition de la police à Asnières : selon elle, grâce à une récente "réforme" des CRS de St Ouen ou St Denis peuvent intervenir en renfort à Asnières en cas d'urgence...ah bon, ça n'était pas le cas avant?) Fort bien, mais les Asniérois aimeraient disposer d'effectifs de police "à eux"! En 10 ans le commissariat d'Asnières a été dépouillé de 30% de ses effectifs par le ministère de l'Intérieur.... mais notre politicienne omet de le rappeler, comme c'est étrange...

Enfin l'article se termine d'une façon plutôt paradoxale pour une élue de droite, en critiquant le couvre-feu ("privatif de libertés" selon elle) mis en place en mars dans les Hauts d'Asnières par la mairie (pourtant largement approuvé par la population) et exige davantage de séjours pour les jeunes des quartiers. Une attitude démagogique qui ne peut que scandaliser beaucoup d'habitants, qui préfèrent l'attitude de fermeté du maire aux discours fumeux de cette conseillère municipale reine du bidonnage sur internet!

Image-34.png

"Est ce qu'on va laisser encore longtemps  l'escalade faire son chemin sans limite?" se demande Mme Aeschlimann (non il ne s'agit pas d'une contrepèterie).... Ci-contre: TF1, Le Parisien et d'autres journaux précisent que l'agression a eu lieu dans la ville voisine.

 Image-41-copie-1.png

Commenter cet article