Les Régionales, un "vote sanction pour le PS"?

Publié le par l'asnierois

Au soir du premier tour, l'UMP nationale avait claironné que le résultat des urnes ne signifiait pas un rejet de la politique du gouvernement, ni même une défaite pour le parti sarkozyste. Ce déni avait agacé, voire outré l'électorat (y compris de nombreux sympathisants UMP). Au second tour, les leaders de la droite ont fait amende honorable et reconnu la défaite. Sauf à Asnières, où le couple Aeschlimann explique sur ses blogs et sites internet que le vote est "une claque" et "un vote sanction" pour la gauche.
Alors, info ou intox?
Etudions les chiffres officiels (et incontestés) sortis des urnes.

Au soir du
premier tour la gauche et les écologistes totalisaient 44% des voix sur Asnières, largement devant la droite. 
Au second tour, la situation est encore plus limpide puisque la liste HUCHON totalise 51,45 % des voix, devant  la liste PECRESSE (48, 5%). Un résultat sensiblement comparable à la moyenne départementale où la gauche arrive en tête pour la première fois avec 51 %. On peut le regretter mais c'est la vérité des chiffres.

La gauche en tête à Asnières et dans le 92

Or Monsieur et Madame Aeschlimann continuent de qualifier cet excellent résultat de la gauche (score réellement historique, aussi bien à Asnières que dans les Hauts de Seine, tous deux habituellement considérés comme des places fortes de l'UMP) de
"vote sanction" pour la gauche asniéroise et pour le maire Piétrasanta (!) et même de "claque" pour le PS (!!)
Sur le blog du député on peut lire cette phrase ahurissante: "C’est déjà le début d’un vote sanction contre la nouveau Maire d’Asnières et tout ce qu’il représente en matière de promesses non tenues et d’atteintes répétées à la démocratie."
Force est de constater qu'aucun argument sérieux ne vient étayer cette étonnante posture.
Comment expliquer, si le PS avait réellement reçu une "claque" des électeurs, que sa liste soit arrivée en tête?? Et que l'UMP continue de chuter dans tous les bureaux de vote de la ville.
A l'évidence, il s'agirait plutôt d'un vote sanction pour l'UMP et de la preuve de l'ancrage à gauche de la ville.
Bref, la chose est entendue: alors que les leaders de l'UMP ont adopté un profil bas, l
'UMP asniéroise demeure dans le déni le plus absolu et tente de bercer d'illusions ses derniers électeurs... 

VISITE VALERIE PECRESSE MARCHE DES VICTOIRES 027
Malgré une grosse campagne menée par l'épouse de l'ancien maire, les résultats sont accablants pour l'UMP d'Asnières (photo: Valérie Pecresse posant avec la fine fleur de l'UMP devant le magasin Nicolas)

Commenter cet article